Publicités

Foxtrotter et son Archos Gen 8 Rooté

Cajl

The boss, the vieux, le Corse ; Cajl a eu presque tous les Archos commercialisés en main (et dans ses tiroirs) depuis son JukeBox 6000 !

3 réponses

  1. sCALP dit :

    Salut,
    Petit retour suite à l’installation du SDE et du rootfs en v0.2 trouvé sur XDA (un conseil, les traductions sont géniales pour appréhender un sujet, mais remonter à la source est primordial, ne serait-ce que pour les mises à jour éventuelles).
    Mes retours pour compléter ceux de foxtrotter :
    – le tuto est vraiment simple à suivre, et pour ceux qui ne maitrisent pas *nix, il ne manque que le tuto pour le partitionnement de la SD (via fdisk, mais un soft win32 gratuit comme « MiniTool Partition Wizard Home Edition », fonctionne super bien, mais ne formatte qu’en ext2 et ext3, pas ext4…), donc n’ayez pas peur, ce n’est pas le plus compliqué.
    – par défaut le swap est de 50Mo, je suis de la vieille école et j’ai mis 256Mo (autant que la RAM du A101), dans 4 fichiers que je charge aléatoirement à chaque démarrage (pour éviter le futur « wear-leveling » qui va plomber la carte SD un jour…)
    – si on souhaite un « reboot », on n’est pas obligé d’arrêter le système, puis de le redémarrer en appuyant sur vol- ou vol+ => un simple « reboot » (redémarrer) suffit, à condition d’appuyer sur vol+ ou vol- dès que l’écran devient noir (on doit avoir une seconde pour le faire, mais c’est quoi une seconde pour une population qui connait les FPS…)
    – l’accès au fichier /etc/hosts est une bénédiction, en utilisant les données de « http://www.mvps.org/winhelp2002/hosts.txt », on peut enfin naviguer sur des sites sans avoir de pubs…
    – dernier conseil, le « root » n’est pas utile à tout le monde, alors ne pétez pas la garantie de votre archos pour rien. les applis « root » sont sympa mais pas forcément indispensable (ok, sauf une ou deux, genre backup des données des jeux), et ce n’est que mon coté « mécanicien » qui souhaitait aller faire mu-muse dans le système Android.

    Pour le moment c’est tout, j’attends de recevoir les adaptateurs nano-USB-microSDHC pour mettre le swap sur une carte dédiée, afin de pouvoir la changer quand elle meurt. Mais quelque chose me dit que les tablettes dual-core arriveront avant cette échéance (le wear-leveling, pas la livraison du Japon, quoique…), à voir.

    Merci à JBMM pour l’info et l’archos-dépendance, et à foxtrotter pour la motivation.
    Si un admin trouve que ces messages n’ont rien à faire dans des comments, mais ont leur place dans un forum, j’accepte la critique => je suis trop vieux pour aller sur des forums 😉

  2. foxtrotter dit :

    Bienvenido a la casa jbmm et si tu as besoin d’aide pour ton saut hesite pas !

  3. sCALP dit :

    Salut, merci beaucoup de relancer la news, je saute le pas demain car j’ai trouvé par chance sur Lyon des cartes « class 10 ».
    Je n’aime pas faire de la pub (ldlc…), mais une 8Go class 10 à 26.95E, c’est parfait pour tester, j’en prendrai 2 au cas où le swap « use » un peu trop vite la carte.
    Une solution serait un lecteur USB/microSDHC qui ne dépasse pas de l’archos (déjà vu quelque part, je vais me renseignerà, pour utiliser le USB Host comme réceptacle à ces cartes jetables, uniquement pour le swap et autres choses.
    Comme ça, la microSD pour le système, le USB/microSD pour le swap, et on oublie qu’on perd l’usage des 8/16Go internes…

    En tout cas le root va faire des heureux, moi y compris (applis « root », VPN manuel, fichier hosts, table de routage, overclocking temporaire avec « timer » de sécurité (déjà fait à l’époque de z4root).

    Au fait, merci JBMM, découvert début décembre, premier archos (101) acheté dans la foulée (en stock début décembre dans une FNAC à Lyon), et depuis, je dois provoquer minimum 1 hit quotidien dans les stats 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :