Android-France nous répond

Jamais 2 sans 3, après FrAndroid et PointGPhone, voici une troisième team importante dans les communautés Android : Android-France !

logo-Android

Qui êtes vous  « android-france »
Nous sommes 3 amis et collègues de travail complètement passionnés par les nouvelles technologies et plus précisément par le système d’exploitation Android.
Nous habitons tous les trois dans le sud de la France. Guy et Yannick sont développeurs et pour ma part je suis DSI d’un groupe de sociétés qui comprend entre autres une agence conseil en communication et une société spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de mobiliers urbains.


Que trouve-t-on sur site ?
Du travail, beaucoup de travail (énormément de travail), nous investissons la plupart de notre temps libre à la veille de l’actualité Android et à la rédaction d’articles pour nos lecteurs.
Android France est tout jeune, il a tout juste 7 mois et pourtant il compte déjà près de 800 articles.
Le site s’adresse à un lectorat de tous niveaux, notre projet est parti d’un constat commun, aucun site ayant la thématique Android ne s’adressait vraiment aux primo-arrivants, nous avons donc mis en place une ligne éditoriale conviviale avec beaucoup d’illustrations et nous essayons d’accompagner l’information par un maximum de connaissances.
Notre site relaye et produit de l’information sur principalement 5 thèmes:

  • les terminaux à la vente et à venir (rumeurs et informations officielles)
  • le système Android et ses futures évolutions
  • les tutos d’initiation au développement sur Android de Guy
  • les tests complets d’applications Android
  • des dossiers pratiques

Nous essayons d’être réactifs et nous rêvons bien sûr de pouvoir un jour faire de notre site une référence pour les personnes venant d’acheter un appareil tournant sur Android.

Apprendre Android oui mais comment ?
Contrairement à l’iPhone (ou l’iPod) les terminaux sous Android sont très malléables, le système d’exploitation Android n’impose pas une utilisation unique de son appareil. De ce fait les besoins en apprentissage varient selon les utilisateurs. On peut cependant scinder grossièrement deux familles ayant besoin d’acquérir des compétences:
Les utilisateurs basiques vont pouvoir enrichir leur terminal de fonctionnalités en se tenant informés sur les différents sites traitant d’Android, ils pourront découvrir de nouveaux logiciels, acheter un terminal plus adapté à leurs besoins ou encore paramétrer des options qu’ils ne connaissaient pas avant de lire leur descriptions.
Pour les professionnels ou ceux qui cherchent à vivre de leur compétences il existe des formations en vidéo, des tutos à profusion (le plus souvent en Anglais) ou encore les tutos de vulgarisation de Guy. Pour les développeurs avec un niveau avancé il y a régulièrement des concours de programmation, ces évènements représentent une bonne occasion de travailler en groupe et de s’enrichir du savoir des autres.
Pour les deux types d’utilisateurs les forums et le channnel IRC francophone seront très utiles pour résoudre des problématiques précises.

Connaissiez-vous Archos avant ?
Bien sûr ! Même si nous n’avons jamais eu de terminal Archos comment ne pas suivre l’évolution d’une société française qui a compris très tôt que l’innovation était la clé du succès ?
En tout cas nous saluons son arrivée dans la toute jeune famille des terminaux sous Android.

Que pensez-vous des tablettes Archos qui ont été dévoilés récemment ?
Je vais parler en mon nom car je suis la personne qui va prendre en charge toutes les informations relatives aux tablettes tactiles sous Android, c’est donc moi qui utilise le matériel.
Bien que je ne m’explique pas tous les choix qu’Archos a fait au niveau matériel, je considère que c’est un bon début. Pour être honnête, je pense que sa sortie est une peu précipitée. j’utilise le Archos 5 Internet Tablet depuis une semaine et même s’il est vrai que je commence à devenir accroc de l’objet, je n’en reste pas moins persuadé qu’un passage à la version 1.6 d’Android alias Donut (qui prend officiellement en charge les résolutions d’affichage des PMP et des MID) la rendra plus mature.
Deux choses sont quand même marquantes pour une personne qui vient pour la première fois d’acquérir un produit Archos:

  • Le modèle économique est remarquable, plugin, vod, pack de jeux et logiciels GPS (sans parler des accessoires), tout est bien en place pour faire dépenser l’utilisateur à son rythme (et celui de ses envies). Cependant rien sur Appslib ne permet d’acheter un logiciel, nous nous doutons bien que le modèle va doucement muter mais pourquoi pas au moment du lancement?
  • Le fait de s’inscrire sur le site et d’y avoir un compte après avoir acheté la tablette est très appréciable, même si ce n’est pas la seule marque qui propose ce type de fonctionnement, c’est très agréable d’avoir un accès pour récupérer les plugins que l’on a acheté ou encore d’avoir un accès à la documentation de son appareil et à ses téléchargements sur une seule interface.

Je suis très curieux de voir ce que l’Archos Phone va donner. Même si le savoir faire d’Archos en matière de lecteur multimédia portable n’a rien d’étonnant, je suis persuadé que l’on va être surpris (en bien ou en mal) par son approche vis à vis de son futur smartphone.

Le mot de la fin ?
Le mot de la fin est une invitation à l’équipe de JBMM à répondre à une interview qui sera publiée sur Android-france.
Il est évident que les univers Archos et Android sont en train de converger. Il nous parait normal que les utilisateurs d’Android puissent eux-aussi connaître le monde d’Archos. Nous profitons donc de votre interview pour vous inviter à répondre à la notre (le questionnaire est prêt c’est le même que le votre avec Archos à la place d’Android ;) ).

Merci Cyril, aucun soucis pour répondre à tes questions !.

J’ajouterais que les débutants en développement sous Android, les tutos sont vraiment bien fait. Il y a aussi une vidéo (payante) de 8h pour devenir presque un pro !

2 réflexions au sujet de “Android-France nous répond”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.