Publicités

La paternité en informatique : le PC

Cajl

The boss, the vieux, le Corse ; Cajl a eu presque tous les Archos commercialisés en main (et dans ses tiroirs) depuis son JukeBox 6000 !

5 réponses

  1. Bidule dit :

    Si tous les commentateurs apprenaient à parler le français correctement, ils seraient rudement plus agréables à lire.

    Signé : une profane en informatique.

  2. pedros dit :

    Entièrement d’accord sauf qu’heureusement la recherche du composant à bas prix et
    malgré les incompatibilités (ex pilote usb2 non fonctionnel …) çá a democratisé l’ordi fam
    Un bas de gamme aujourd’hui (500€) vallait x2 voir plus ya moin de 10 ans.
    et même on entre dans l’info par un entré de gamme et si ça interesse on fait évoluer le bazars
    Pour finir par prendre une pomme (ou inversement les déçus de la pomme existent !)

    L’ampleur que prend samsing m’inquiete : fabriquant, constructeurs et revendeurs ils vont finir par imposer en tuant la concurrence (même si leurs produist se positionnent de plus en plus haut « le prix aussi ») Un procès leur fait pas de mal. Ca leurs rappellent qui c’est le boss. Mdr

  3. Je crois que c’est une vision à posteriori , à l’époque des PCjunior et Apple II il y avait des clones Apple ( dont Vtech connu pour autre chose actuellement ). IBM a suscité ce qu’on appelle maintenant  » les incompatibles IBM PC  » puis les PC … Le PC en tant que norme ne s’est pas fait de suite …Il y a eu des machines intermédiaires et la norme n’a jamais existé , sinon il y aurait un firmware unique et non des BIOS et des EFI différents …

  4. Curieusement le PC tel qu’on l’entends : machine personnelle et customisable par changement ou ajout de cartes est dû à Apple avec l’ Apple II seulement avec les Lisa et surtout les Macs ce concept a été oublié car Apple conçois ses Macs comme machines faites pour fonctionner parfaitement mais donc forcément peu customisable.

    Mais je pense surtout ce qui a marché , c’est l’entêtement dans une politique , ce qui est dommage , c’est que des entreprises comme Atari ou Comodore ont abandonné ce concept de machines conçues dans leur intégralité et du coup sont mortes …

    Dommage car une machine faite de bric et de broc ne peut avoir un comportement irréprochable … Or le concept de PC , pour certaines marques , pour des raisons de couts , arrive à cela : on fabrique non plus les produits en fonction de la cohérence de l’ensemble , mais en fonction des composants ayant le meilleur rapport qualité prix …

    • DeDe dit :

      Ce qui a fait la force de l’IBM PC, ce n’est justement pas l’IBM PC lui-même mais ce sont les compatibles PC !
      En définissant une norme et en permettant à tous de fabriquer des composants, IBM c’est justement placé comme « géniteur » et donc modèle de ces ordinateurs.
      A ma connaissance, il n’y a eu que le standard MSX qui a vraiment tenter de prendre le même chemin (mais sans succes). Toutes les autres marques, aussi performantes soient-elles, ont pris le choix de controler le matériel, ce qui les a souvent cantonné à des utilisations particulières contrairement au PC.
      Donc dire que l’Apple ][ est le premier PC c’est un peu rapide… parce qu’avant lui il y avait déjà des ordinateurs personnels chez IBM (les 5000 si je me souviens bien).

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :